RSS Facebook Twitter
sempat
 

SEMPAT : la loi du silence ?

La SEMPAT (société d’économie mixte patrimoniale) brasse des millions d’euros d’argent public et privé dans le Territoire de Belfort, sous la houlette de son président-directeur-général, le MRC Christian Proust. Elle porte entre ses mains une partie du destin économique de notre département.

Trouvez-vous normal qu’une structure aussi importante ne fasse l’objet d’aucun contrôle politique ?

Depuis le mois de mars 2011, Christian Proust – qui voulait la paix pour gérer ses affaires – a obtenu qu’il n’y ait plus aucun représentant de l’opposition départementale au sein du conseil d’administration de la SEMPAT. Plus de gêneur au conseil ! C’est simple comme un coup de fil.

 J’ai dénoncé avec force cette situation, lors de la dernière réunion publique du Conseil général. J’ai demandé – en vain – la mise en place d’un conseil de surveillance.

La violence de la réaction de Christian Proust et de ses acolytes prouve que j’ai touché juste. Je suis très fier d’avoir été le seul élu à refuser de voter le rapport qui nous était présenté.

La presse locale a titré « Sempat : Grudler seul contre tous ». Eh bien j’en suis fier. Et il en faut plus que cela pour m’impressionner…

Je continuerai toujours à me battre pour défendre l’intérêt général, car je sais que derrière ma seule voix se retrouveront des dizaines de milliers d’habitants du Territoire, choqué comme moi par le manque de transparence de la SEMPAT.

Christophe GRUDLER

Conseiller général de Belfort-Est

Mouvement Démocrate

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire

 
 
 
 
 
 

1 Commentaire

Bravo Christophe,

Il ne faut pas jouer les moutons de Panurge , ce n’est pas parce que les autres sont des lâches qu’il faut se couler dans le moule !!

Par albator, le 22 novembre, 2011